Anne Peko - accueil

Le piano de Pierre-Michel Sivadier, qui l’accompagne, un petit bureau et son porte-plume... Anne Peko a choisi un décor épuré pour rendre hommage à la chanteuse. De sa « cantate », on retiendra surtout les moments où la comédienne met en scène les textes pour mieux les incarner...
TÉLÉRAMA - Marie-Catherine Mardi

Se réapproprier, sans dénaturer : tel est le crédo de la chanteuse. Et c’est un souffle de sincérité et d’émotions qui parcourt la salle durant plus d’une heure....

FEMME ACTUELLE - HELLOCOTON

Anne Peko ranime la flamme de la Dame Brune, avec une fougue et un respect évidents, sans jamais l’imiter ni la trahir.
Dimanche dernier, les trombes d’eau qui s’étaient abattues sur Paris auraient pu décourager les plus audacieux. Mais la salle était comble, les spectateurs ayant profité d’une embellie. Et ce ne fut pas la seule .
..

ANNIE ALL MUSIC - Annie Grandjanin

La fougueuse interprète chante avec foi et conviction quelques géants du répertoire français. Brel et Barbara en tête. Il fallait oser s'y attaquer !
TÉLÉRAMA - Valérie Lehoux

... Elle a tout : la beauté, une voix, un sens du rythme époustouflant et de vrais textes. Écorchée et sensible, flamboyante et déchirée, elle sait avec sa voix troublante et son saxo inventer un vrai moment de bonheur…
LE NOUVEL OBSERVATEUR - Richard Cannavo

… Une voix superbe, une sensualité raffinée, une flamboyance slave…
MADAME FIGARO - Jérôme Bourgine

... Véritable perle… Anne Peko reprend chaque soir, avec brio le répertoire de Piaf, Brel et Barbara. Loin de l’imitation, elle incarne les artistes qu’elle aime tant, avec subtilité et simplicité. Tantôt sensuelle, tantôt sensible, elle enflamme le public. L’émotion est là. Piaf a diparu. Seule Anne Peko, sublime, reste sur scène. Une rencontre à ne pas manquer !
LA GAZETTE DU FESTIVAL D'AVIGNON - 2005

... Troublante, fragile et belle, fascinante avec son saxo dont elle joue avec une rare sensualité...
LE PARISIEN - Alain Morel

... Flamboyante de la tête à la pointe des souliers, la chanteuse passe du velours à l'acide, de l'humour à l'émotion, et parvient à faire oublier ceux auxquels elle rend hommage, ce qui est la preuve d'un indéniable talent...
THEATRE ONLINE.COM - Catherine Robert - avril 2004
> en savoir +

Un émouvant voyage à travers les textes de Brel et Barbara qui se répondent en écho dans ce savoureux programme. Véritable hymne à l’amour… Véritable gageure que de faire dialoguer les voix de ces deux géants, pari réussi : le public s’enflamme avec "la Peko", toute de rouge vêtue, qui sait les interpréter, tant avec légèreté qu’intensité.…
LA MARSEILLAISE - Katia Ranieri - Festival d'Avignon - juillet 2006

> en savoir +

... Artiste assurément déroutante qui séduit par son tempérament hors du commun, personnage tragi-comique, issu du théâtre et refusant toute imitation…
LA PROVENCE - Festival d'Avignon - juillet 2002

... Quand elle chante, c'est tout son corps qui chante... Nous avons vécu un évènement rare...
MAINZER RHEIN-ZEITUNG

... Un spectacle de haut niveau. Un public envoûté par le charme de cette voix et de cette présence…
REVUE DES ARTS MUSICAUX (Sichuan-Chengdu) - Chine

... Anne Peko a relevé le défi original d'unir les répertoires de Brel et Barbara. L'ensemble fonctionne à la perfection avec des orchestrations au diapason... Bel opus !...
CHORUS Les cahiers de la chanson

... Il faut retenir l’intense présence sur scène et la voix rauque, splendide et basse. Ce petit bout de femme, mélange de force et de fragilité, sensuelle et sensible…
LE COURRIER DE GENÈVE - Bruno Clément

Mi-ange, mi-démon, Anne Peko traverse sans fausse note le monde de Brel et de Barbara. Rencontre à ne pas manquer... Seule maîtresse à bord, "La Peko", vogue et virevolte à travers le répertoire des deux monstres de la chanson française. Avec conviction, elle offre sa propre interprétation des magnifiques chansons… L'émotion ne tarde pas à gagner la salle, conquise par cette femme à la voix enivrante.
LA GAZETTE DU FESTIVAL D'AVIGNON - Émilie Prud'homme - juillet 2005
> en savoir +

... Anne Peko semble tout droit sortie de l'océan... La sirène séduit le public avec de belles chansons...
PLATINE - Christian Brun & Jean-Louis Canet - juillet-août 2010
> en savoir +

Anne Pekoslawska emprunte les chemins de la Môme avec respect et modestie, mais aussi avec conviction. Ce chant-là n’est pas opportuniste : il est le fruit d’une rencontre entre la fibre lyrico-réaliste d’une tradition très forte en Europe de l’Est (avant elle Ewa Demerczyk, par exemple) et ce mythe si présent à toutes les mémoires.
CHORUS Les cahiers de la chanson - François-Régis Barbry
> en savoir +

La parole chantée, c'est un peu plus que la parole. C'est la musique qui enveloppe les mots d'un tissu d'or ou de chagrin. C'est la poésie qui chante sous la douche, sous la pluie, sous les bombes. La voix d'Anne Peko est, elle aussi, tissu, voile, velours, drap, tissés en vocalises de toutes les émotions. Je suis encore sous le charme !
REVUE-SPECTACLE.COM - Claude Kraif - Avignon 2006



Anne Peko

crédits & mentions légales